Guide pour l’installation d’une VMC

Vous venez de commander une VMC pour améliorer la qualité d’air chez vous ? Il faut admettre que cela est une sage décision. Toutefois, vous devez savoir que la pose d’une VMC doit être réalisé par un professionnel qualifié si vous optez pour un modèle double flux. Quant à un modèle simple flux, vous n’avez qu’à suivre ce mini guide d’installation.

Commencez par inspecter le kit

Avant d’installer une VMC, vous devez avant tout vérifier la présence d’une canalisation pour rejeter l’air extrait. Pensez aussi à créer un câble de commutateur de vitesse tout en vous assurant que votre installation électrique est de 230 V. Elle doit aussi comporter un disjoncteur. Concernant le pack en question, il est important qu’il soit complet. Notez bien que vous avez la possibilité de lire la notice pour avoir les idées claires sur tous les éléments du pack. N’oubliez pas qu’un seul manque peut vous causer de gros souci pendant l’utilisation de votre VMC.

Mise en place des manchettes ainsi que des gaines

Une fois la vérification terminée, vous pouvez commencer par la mise en place des manchettes ainsi que des gaines de votre VMC. Pour cela, il faut avant tout vous assurer que toutes les pièces humides disposent de bouches d’extraction. Ces dernières doivent être reliées aux manchettes tout comme les gaines. Il faudra alors en créer si certaines pièces n’en possèdent pas. Vous pouvez ensuite percer le mur pour que vous puissiez faire passer les gaines jusqu’au caisson d’extraction. Vous devriez aussi connecter les manchettes depuis l’intérieur avant de les placer au bon endroit.

Pose du groupe d’extraction

Pour cette étape, vous devez débuter par le raccordement électrique du groupe proprement dit. Notez bien que cela peut être indiqué dans la notice au cas où vous ne sauriez pas quoi faire. Dans tous les cas, il est indispensable de couper le courant dans la maison avant de débuter cette intervention. Comprenez bien que la majorité des groupes d’extraction pour VMC sont toutes installer en position suspendue. Cela vous évitera d’avoir des nuisances sonores. Avant de raccorder le conduit de rejet, vous devez aussi boucher toutes les sorties inutiles.

Installation des bouches d’extraction

Vous devez prendre en compte le fait que la pose des bouches d’extraction dépend particulièrement du modèle dont vous disposez. Soulignons que vous pouvez aussi avoir des bouches qui fonctionnent par câblage électrique ou à l’aide d’une pile. Ajoutez à cela, rare sont les cas où vous ne tomberez pas sur des modèles dont le montage se fait au niveau des manchettes. En plus de cela, vous devriez avoir un capot qui sert de couvercle à vos bouches d’extraction. Ici, vous aurez toujours besoin de la notice de votre VMC.

Il ne faut pas oublier de réaliser un test pour finir l’intervention. Sachez alors que le groupe doit se mettre en marche dès que vous allumerez le disjoncteur. Vous pouvez alors insister sur la commande de vitesse qui se trouve généralement avec le commutateur. Vérifiez bien que votre VMC n’émet aucun bruit anormal pendant le test.